Rapport de la séance 8 - Le Zombie Noyé

Aller en bas

Rapport de la séance 8 - Le Zombie Noyé

Message par Bladrak le Dim Avr 01, 2018 11:55 am

31/03 : Eva, Flyx, Reynart et moi-même partons en direction de la rivière que nous avions croisé lors d'une mission précédente, dans laquelle nous avions trouvé un cadavre de zombie flottant. Au préalable, je prépare une eau bénite pour Reynart. Pas beaucoup d'événements notables lors de cette première journée de marche, si ce n'est une rencontre avec des chiens capables de téléportation la matinée, et un ours brun que nous esquivons l'après-midi.

01/04 :Flyx repère à la dernière minute un ours brun, qui nous attaque. Nous nous défendons et tuons la pauvre bête. Celle-ci nous fera nos repas de la journée. L'après-midi, nous arrivons enfin à la rivière et commençons à la remonter. Nous campons la nuit, et notre sommeil est interrompu par un monstre ressemblant à une panthère avec des tentacules, qui esquive aisément nos attaques. Nous arrivons cependant à remporter le combat, et finissons notre repos.

02/04 : Nous continuons à remonter la rivière, et entrons dans une forêt de conifères. L'après-midi nous croisons un grand nombre de cadavres de grosses araignées, visiblement tuées par les morsures d'autres bêtes. La nuit, nous sommes attaqués par une meute de loups dont nous nous débarrassons sans encombres.

03/04 : Le matin, nous trouvons ce qui semble être un demi-orque les pieds dans l'eau de la rivière. Lorsque nous nous approchons pour discuter, celui-ci se tourne vers nous et nous attaque : il s'agit d'un zombie. Plusieurs autres surgissent alors des bois ou de l'eau de la rivière et nous attaquent à leur tour, y compris des ogres zombifiés ! Suite à un combat éreintant, nous en venons à bout et décidons de nous reposer un peu plus loin.
L'après-midi, nous envoyons le corbeau d'Eva en éclaireur, qui nous indique une présence près des cadavres de zombie. Nous retournons sur les lieux, et sommes surpris par un clan demi-orque qui nous amène dans leur tanière pour discuter. Là, ils nous expliquent que cela fait plusieurs années que tous les ans viennent des "hommes pâles" dans la région pour zombifier des créatures. Cette année, trois sont venus. L'un est déjà reparti vers le nord, un autre a été tué par des demi-orques (qui sont ceux que nous avons combattu plus tôt sous forme zombifiée), et le troisième est toujours là, dans un "temple de pierre" à quelques heures d'ici.
Nous prenons la décision de nous reposer ici, et de préparer une attaque de nuit.

04/04 : Nous partons tôt en direction du temple de pierre, et en route rencontrons des animaux zombifiés, que nous combattons et tuons. En continuant notre route, nous arrivons au temple de pierre et préparons notre assaut. Eva se montre très utile, en partageant des informations sur les nécromanciens qui nous évitent de tomber dans un piège. Je devrais sans doute m'inquiéter du fait qu'elle en sache autant, mais ces informations nous ont permis d'éviter la surprise, et d'être victorieux sur ce groupe d'animaux zombifiés et ce nécrophage qui les accompagnait. Après avoir récupéré les possessions de celui-ci (y compris certaines cachées dans le ventre d'un des zombies - ces engeances n'ont donc aucune limite...), nous repartons en direction d'Atteävalto.

Il reste un "homme pâle" en vie, au nord de la forêt, qui reviendra semble-t-il dans 6 mois. Nous pouvons attendre ce moment-là pour défendre les habitants de la forêt, ou aller porter le courroux de la Reine Corneille à sa porte.

Bladrak

Messages : 15
Date d'inscription : 15/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la séance 8 - Le Zombie Noyé

Message par Teny le Ven Avr 06, 2018 2:24 pm

Eva jeta son baluchon par terre, à côté de son lit. Un choc sourd se fit entendre, suivi d’une interjection de douleur. Surprise, elle se précipita sur ses affaires et dégagea le crâne.
« Oh merci, tu reparles, fit-elle avec un soupir de soulagement. J’ai cru que tu étais fâché.
- De quoi est-ce que tu parles ? -
- J’ai essayé tous les soirs de la semaine, pendant mon tour de garde, mais tu ne répondais pas… c’est comme si tu étais…
- Mort ? -
- Tu sais très bien ce que je veux dire.
- Tu étais repartie à l’aventure? -  
- Oui, et j’ai même lancé des sorts avec ton aide !
- C’est étrange. Je n’en ai aucun souvenir. J’ai l’impression d’avoir totalement occulté cette semaine  -
- Tu hibernais ?
- Non, pas comme un sommeil. Comme si ça n’avait pas existé, juste -
- Donc tu ne rappelles pas de tous ces animaux morts-vivants ? ils étaient tellement féroces qu’ils avaient même tué des araignées géantes du Sombrebois !
- Non -
- Ni de la créature qui les animait ? J’ai cru pendant un instant qu’il s’agissait d’un nécromant, et j’ai eu très peur que ce soit Lui.
- Non plus -
- Je me souviens, quand j’avais appris que ces morts-vivants intelligents existaient, je lui avais demandé pourquoi Il n’en utilisait pas, cela semblait plus efficace. Il m’avait punie immédiatement, sans réponse, continua-t-elle le regard vague.
- Une créature avec sa volonté propre est bien plus difficile à contrôler -
- Et j’ai été gravement blessée, regarde ! »
Elle souleva sa chemise abimée, dévoilant avec un air de fierté enfantine la cicatrise partiellement résorbée qui barrait son ventre. Elle replaça le tissu et continua :
« ça va mieux maintenant, grâce à Blad.
- Blad ? -  
- Le paladin. Il est vraiment très gentil. Sans sa magie de guérison, je pense que j’y serais restée. »
Eva attendit une réponse, ou à défaut un commentaire narquois, mais en vain. Les os restaient muets .
« Adam ?
- Quoi ? Tu disais quelque chose ? -
- Tu m’écoutes ? fit la tieffline d’un air inquiet.
- Je crois que j’ai encore eu une absence.  Je me fais peut-être vieux -
- Ne dit pas n’importe quoi, tu as le même âge que moi. »

Eva scruta avec tendresse son ami. Les pierres précieuses de ses orbites lui conféraient un regard brillant. Mais elle ne pouvait s’empêcher de lui trouver un air préoccupé, ou pensif. Quelque chose lui semblait hors de place. Elle trouvait ses traits durs. Avait-il toujours été aussi…osseux ? Elle balaya ses inquiétudes, les plaçant sur le compte de la fatigue. Ses yeux se fermaient d’eux-mêmes. Elle bâilla, puis s’allongea sur le lit en posant le crâne sur la table de chevet.
« Ne me fais plus de frayeurs comme ça. Je n’ai pas envie de te perdre.
- Moi aussi ça m’embêterais que tu me perdes. -
- Espèce d’idiot, répondit-elle doucement, et elle ferma les yeux dans un sourire.
- Je resterais avec toi ne t’inquiète pas -

-Tant que j’existe. -

La jeune femme avait déjà sombré dans un profond sommeil, et ne répondit pas.

Teny

Messages : 16
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum