Rapport de la séance 7 - Après l'hiver, le printemps

Aller en bas

Rapport de la séance 7 - Après l'hiver, le printemps

Message par derval le Mar Mar 13, 2018 7:20 pm

Il aura fallu presque un mois pour monter une caravane de nourriture à destination des montagnes. Nous partons à travers la forêt, le ventre noué, espérant ne pas trouver que des morts de faim à notre arrivée au village de l'aigle. Albéric m'a demandé d'accompagner la caravane avec lui. Pour la sécurité d'une part, mais aussi pour aller rencontrer une certain Adélaïde, qui aurait du travail à nous confier. De toute façon, j'avais bien l'intention de partir à la découverte de ces contreforts et cette mission me semble être une bonne occasion.

Sur le chemin, à une petite journée de marche du village, nous faisons une intriguante découverte au coeur d'un épais buisson de la forêt des murmures : une statue de dragon remarquablement sculptée dans une roche noire aux nervures vertes, posée ce qui semble être une dalle de pierre. En émane une aura magique puissante et ancienne, qui pulse et donne au dragon un caractère presque organique. L'un des gardes de notre expédition -celui qui a trouvé la statue- est mort en la touchant. Nous l'avons trouvé crispé de douleurs et les yeux exorbités au pied de l'ouvrage. Je n'ai pas pu identifier la magie à l'oeuvre, mais j'ai le sentiment que la statue est comme incomplète, et qu'elle attire les gens à elle, les incitant à la toucher. Je me demande si elle aspire l'énergie vitale de quiconque la touche. Et si elle finira par s'éveiller...

Sur le chemin du village de l'aigle, nous nous faisons attaquer par deux groupes de gobelins que nous dispersons rapidement, notamment grâce à la puissante demi-orque qui nous accompagne. Nous sommes accueillis en sauveurs le troisième soir par une trentaine de montagnards affamés auxquels nous apportons l'espoir. Leur chef, Kumak, nous récompense avec quelques pièces d'or et nous profitons d'une soirée joyeuse en compagnie du village tout entier. La barde demi-tigresse qui fait route avec nous chante l'arrivée du printemps, malgré le froid presque irréel qui règne encore et toujours sur les contreforts.

Le lendemain, nous faisons route vers le chalet d'Adélaïde. Elle aussi pense que le froid actuel est d'origine surnaturelle. Elle pense cependant être en mesure de régler le problème grâce à un orbe magique qu'elle nous demande d'aller chercher plus au nord dans les montagnes, dans une grotte protégée par des illusions. Après une soirée au chaud avec Adélaïde, son molosse Ralf et Silda, la jeune fille qu'elle a recueillie, nous faisons route vers le nord-est. Nous trouvons sans difficultés la grotte et son gardien, un doppelgänger qui tente de nous faire partir puis de nous tuer à l'aide de pièges et d'illusions. Lorsque nous retirons l'orbe de son piédestal, Eva a une vision, comme si nous avions libéré quelquechose ou quelqu'un de ses chaines. Affaire à suivre... Quoiqu'il en soit, l'orbe semble être un puissant focalisateur magique qu'Adélaïde utilise pour dissiper la malédiction de l'hiver et conférer un peu de puissance aux trois arcanistes de notre groupe. Notre retour se passe sans encombre, et nous avons l'impression que le froid est effectivement moins mordant qu'à l'aller.

Fait amusant, il parait qu'un certain Artémus l'obèse organise un tournois une fois par trimestre dans une réalité parallèle où la mort n'est pas permanente. Il faut aller le voir au nord de la forêt des murmures, près du gros chêne au moment de la lune rousse.

Flyx


Dernière édition par derval le Mer Mai 02, 2018 6:51 pm, édité 1 fois

derval

Messages : 33
Date d'inscription : 02/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la séance 7 - Après l'hiver, le printemps

Message par Zaki le Jeu Mar 15, 2018 10:36 am

Roghar est extatique.

"Alors le vieux Jihhkxark avait raison ! Ce vénérable oracle avait vu dans les brumes de la que les Marches de l'Ouest étaient marquées par le vibrations sourdes et puissantes d'une magie draconique ancienne ! Il faut que j'aille étudier cette statue, j'espère qu'il s'agit bien d'un artéfact lié à mes ancêtres et non simplement d'une statue maléfique. Si c'est le cas, c'est de mauvais goût d'utiliser l'image des dragons pour de bas desseins..."

Il se tait quelques instants, réfléchissant aux informations que Flyx vient de livrer.

"Les villageois doivent être reconnaissants, ils ont de la chance que vous ayez été là. Un froid qui ne se lève jamais signifie la mort dans les montagnes. Et cette Adélaïde semble bien puissante. Ils sont bien entourés."

Il regarde pensivement son épée, posée contre le mur crasseux de l'auberge.

"Comment peut on contacter Artémus l'obèse ? Un tel tournoi doit attirer des combattants de tous les horizons. Un telle réunion de guerriers est une occasion unique d'apprendre, et si nous pouvons y grappiller quelques lauriers de gloire..."

Zaki

Messages : 13
Date d'inscription : 01/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la séance 7 - Après l'hiver, le printemps

Message par Oxydeur le Ven Mar 16, 2018 4:26 pm

Choupi a écrit:Post de Tibo déplacé ici
Erevan le tavernier a fait passer le mot, les marchands des villages montagnards ont besoin d'une garde rapproché pour escorter leur caravane à travers ce périple en forêt et en montagne.
C'est ainsi qu'une gnome, un nain, une tieffieline une tabaxi et une demi-orc se retrouve comme garde d'élite de la caravane des marchands. Leur objectif ? Amener de la nourriture transporté par des ânes jusqu’à dans les divers villages.

Sur le chemin, ils tombent nez à nez sur le fils du tavernier et le fond escorter par Jean Michel Volontaire, désigné à l'unanimité comme le c... euh le sympathique hère qui le ramènera au village.
Poursuivant leur aventure, un cri se fait entendre dans la forêt... Jean Michel Pas-de-chance gît devant une dragon! Non plutôt une statut de dragon si fidèlement reproduite dans la pierre qu'elle trompe l’œil attentif des aventuriers. Cette statue se révèle enchantée par un sort donnant une envie irrépressible de la toucher à quiconque la regarde, entraînant par la mort par Tchi tchi (ou un autre sort, la question divise encore à ce jour).
Le défunt sera enterré après avoir subi un sort de préservation des corps pour le ramener par la suite.

A la nuit tombé, une fois installé en un douillet petit camp, les aventuriers se mirent à l'œuvre pour protéger leur sommeil, et surtout, leur vie.
Ding ding ding ! L'aube a à peine pointé le bout de son nez que le signal d'alarme retentit. Des gobelins, attirés par l’appât du gain, tentent de voler les ânes de la caravane. S'ensuit un glorieux combat où Shauta la demi-orc pirate barbare se fait un malin plaisir de botter des cul et de couper des têtes, ou Etoile de l'aube chante tout en faisant mouche avec son arbalète, ou Eva lance des branches d'arbres sur le chef gobelin, ou Alberic passe son temps à ne pas mourir.
Une fois la douzaine de gobelin occis, ils récupèrent les animaux effrayés et se remettent en route après une grasse matinée bien méritée.

Au court de la marche, ils trouvèrent des champignons pouvant apparemment servir pour concocter des potions de force et tombent sur 5 cerfs, non 5 serres, conçus par un satyre fermier pour faire pousser des légumes hors saison et ainsi déstabiliser l'économie des 5 royaumes.

En quittant la forêt et en crapahutant sur les rochers, le froid se fait sentir. Un froid inhabituel pour la saison et l'altitude. Quelque chose est pourrie dans ces contreforts!

Branle-bas de combat , une troupe de Worgs montés par des gobelins les poursuit. Alberic ne fait pas le malin, après le traumatisme causé par sa dernière rencontre avec ces bêtes sanguinaires. Finalement le combat se finit par une victoire plutôt facilement acquise pour nos aventuriers qui continue leurs routes, ayant perdu Jean Michel Décédé dans la bataille.

Enfin la caravane arrive au premier village et la joie se lit dans les yeux des habitants qui en avait assez de manger des racines et des glands.

Les aventuriers sont invités à la table du chef du village Kumak qui les dirige vers Adélaïde, une sorcière des montagnes, que certains de nos aventuriers ont déjà croisés par le passé.

Arrivé à sa cahute, elle leur révèle que le froid surnaturel est probablement causé par un orbe de dérèglement climatique, et que s'ils le lui ramène, elle pourra y mettre fin. L'orbe, gardé dans une grotte, est protégé par une créature dont les aventuriers doivent se méfier et ne pas faire confiance à leur sens

Nos aventuriers se dirigent vers la grotte indiqué par la sorcière et en chemin tombent sur une troupe de loup qui n'y était pas, ou plutôt qui n'y serait plus après le combat.

Parvenu à la grotte, caché derrière une paroi rocheuse plus vraie que nature, alors qu'illusoire, ils déjoue les pièges et font la rencontre d'un enfant, mécontent de les trouver là. Ils l'interrogent, mais il s'effarouche et s'enfuit, allant chercher son "père". Dans une salle suivante, ils tombent sur un colosse qui pourtant ne les attaque pas et semble partir par une porte.
Suspectant une supercherie de type magique, ils se rendent compte que les murs ne sont pas vraiment des murs et qu'on peut les traverser.
Mais la créature, tirant parti de son avantage en profite pour mettre hors de combat l'un de nos aventuriers, et passera de vie à trépas suite à un glorieux combat.

L'orbe récupéré, les aventuriers la ramène à Adélaïde qui leur offre trésors et puissance. Sur le chemin ils repèrent une route qui semble traverser les montagne d'Est en Ouest et sont informés d'un tournoi de type "battle royale/deathmatch/last man standing" organisé par Artemus l'Obèse 1 fois par trimestre vers le chêne millénaire, à la lune rousse.

Oxydeur

Messages : 44
Date d'inscription : 01/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la séance 7 - Après l'hiver, le printemps

Message par Oxydeur le Ven Mar 16, 2018 10:56 pm

[Extrait du journal d’expédition d’Albéric Rûnaheim – entrée du 10/03/718]

Nous partons à l'aube de nouveau en direction des Contrefort du nord. Les ânes sont chargés de vivres, les hommes équipés et prêts au départ.
Je suis accompagné de 4 aventurières : notre éclaireuse Flyx O’Flannery, la jeune magicienne Eva, la chanteuse Etoile de l'Aube et la hardie Shauta. Nous sommes accompagnés par 5 hommes d'armes, 10 commerçants et 10 mules de bâts. J'espère que notre nombre sera suffisant à repousser les dangers que nous croiserons et que nous arriverons assez tôt pour sauver ces tribus.

***

[Extrait du journal d’expédition d’Albéric Rûnaheim – entrée du 11/03/718]

Nous sommes maintenant au pied des montagnes et commencerons l'ascension demain matin. L'attaque des gobelins de la veille ne semble pas avoir entamé le moral de nos compagnons, nous n'avons après tout subi aucune pertes et toutes nos bêtes et nos marchandises ont été retrouvées.
Je n'ai cependant pas pu m'empêcher de ruminer quelques pensées pendant cette journée. Ces gobelins sont-ils vraiment tombés sur nous par hasard ? S'agit-il de la même faction de goblinoïdes que Reynart et les autres ont déjà affrontés ? Ont-ils maintenant des éclaireurs dans la Forêt aux Murmures ? Ont-ils des espions qui ont repéré la ville et surveillent les personnes qui en entrent et sortent ?
Peut être me fais-je trop de soucis... Notre caravane était nombreuse et bruyante, la moitié de la Forêt a du se rendre compte de notre présence ! Peut être s'agit-il d'un simple hasard.

***

[Extrait du journal d’expédition d’Albéric Rûnaheim – entrée du 15/03/718]

Ces derniers jour furent riche en émotion et je n'ai pas eu le temps de prendre des notes.
Une nouvelle attaque de gobelins le 12, mes doutes se confirment : leurs nombres se renforcent dans la région. Cette menace doit être prise au sérieuse par Atteavalto.
Nous avons perdu quelques hommes, mais tous les vivres sont arrivés à destination. La joie et le soulagement des montagnard faisait plaisir à voir.
Nous nous sommes rapidement rendu chez Adélaide, elle pense avoir trouvé une solution pour dissiper ce blizzard si peu naturel. Un orbe permettant de focaliser les pouvoirs magiques est dissimulé dans une caverne. La caverne elle même est, selon ses recherches, dissimulés par de puissantes illusions et gardé par une créature jouant sur les apparences.
Nous avons trouvé la caverne sans trop de soucis et campons actuellement dedans. Le gardien était une créature capable de changer d'apparence qui a bien faillit me tuer. Elle avait mis en place des puissantes illusions à l'intérieur de la caverne. Je dois reconnaitre qu'il s'agissait de magie plus qu'impressionnante, rien que je n'ai pu percer à jour. J'espère que mes recherches me permettront un jour de produire des sorts aussi puissants.
Eva a récupérer l'orbe, elle a semblé troublée par le contact avec cet artefact. C'est la deuxième fois en peu de temps qu'elle interagit avec des objets magiques mystérieux d'après ce que j'ai appris. Le contact avec des objets puissants peut être dangereux comme l'ont appris de nombreux praticiens des arcanes à leurs dépend. C'est une magicienne prometteuse malgré son jeune âge et j'espère que tout va bien se passer pour elle.
Flyx et moi avons analyser l'orbe, mais impossible d'avoir un perception claire de ses capacités. L'objet a du être créé avec des méthodes perdues pour lesquels nos propres méthodes d'analyses ne sont pas adaptées. Nous retournons chez Adélaïde demain et j'espère que nous en apprendrons plus.

***

[Extrait du journal d’expédition d’Albéric Rûnaheim – entrée du 16/03/718]

Nous reprenons la route d'Atteavalto demain matin.
Notre hote à effectuer un rituel qui devrait régler les problèmes climatiques. Elle semble également avoir été capable de transférer une partie de la puissance de l'orbe à Eva, Etoile de l'Aube et moi même. Ses pouvoirs me surprennent. Je sais que certaines formes de magie m'échappent, j'ai encore beaucoup à apprendre, mais ses connaissances sont impressionantes.
Quoiqu'il en soit nous allons nous remettre en route le coeur léger : les montagnards sont sauvés et l'hiver devrait être plus doux à supporter une fois le blizzard dissipé.
Ce qui m'inquiète encore est la cause qui a amené ce blizzard surnaturel sur la région. Si cela peut se reproduisait, nous devrions en chercher la source.





Oxydeur

Messages : 44
Date d'inscription : 01/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la séance 7 - Après l'hiver, le printemps

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum