Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Aller en bas

Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Message par Oxydeur le Mar Jan 16, 2018 11:23 am

[Extrait du journal d’expédition d’Albéric Rûnaheim – entrée du 13/01/718]

Comme nous l’avions convenu, nous sommes partis au l’aube aujourd’hui afin de couvrir un maximum de distance avant que le soleil ne se couche. Bien que la plupart des membres de l’expédition pouvait voir dans l’obscurité, notre incapacité à voir au loin de nuit nous limiterai dans nos déplacement nocturnes.
Je suis accompagné de 4 aventuriers : le paladin Blad Riel, le terrassier Flint Lutghehr, l’épéiste Badul Derzhala et notre éclaireuse Flyx O’Flannery. J’espère que notre nombre sera suffisant pour décourager les prédateurs solitaires que nous croiseront dans les plaines. Le climat est plutôt bon pour la saison et l’absence de neige devrait nous permettre d’avancer rapidement.

***

Notre première journée de voyage s’est avérée riche en information sur cette région. Nous avons rapidement rencontré un groupe quatre guêpes de dimensions plus qu’impressionnantes. Les mesures que j’ai pu pratiquer sur leur cadavre indiquent une taille moyenne de 90cm de long. J’avais pensé réaliser un croquis mais elle semble en tout point similaire aux espèces communes que l’on peut trouver dans le monde, si ce n’est leur taille. Leur poison semble également extrêmement toxique : Blad a eu le malheur de se faire piquer par l’une d’elle. J’ignore si une réaction aussi virulente est normale ou s’il souffre d’une allergie à ce genre de toxine, mais il s’est effondré devant nos yeux seulement quelques secondes après la piqûre. J’ai heureusement pu stopper la propagation avec un garrot avec que nous le perdions complètement. Je ne peux qu’imaginer la taille du nid de ces monstruosités. Si les proportions sont gardées un nid de guêpes pourrait mesurer plusieurs mètres. A moins qu’il ne s’agisse d’une de ces espèces qui creusent de petits abris dans le sol pour passer la nuit.

Notre seconde rencontre intéressante a eu lieu quelques heures plus tard avec une douzaine d’autochtones. Vêtus de peaux de bêtes et équipés pour la chasse, leurs armes forgées (de piètre qualité) et leur connaissance de la langue commune trahis un certain niveau de civilisation et de technologies. Nos échanges ne se sont hélas pas bien déroulés, ils ne semblaient en effet que vouloir nous tuer pour s’emparer de nos possessions, et a conduit a un affrontement armé. Fort heureusement nos maitrises de différentes forme de magie semble en avoir décontenancé la plupart qui on fuit, laissant leurs morts sur place. Ils ne cessaient de faire mention d’un certain Wilfùr, prétendant que seul celui-ci aurait de droit de pratiquer la magie et que la plaine est son territoire. Il raconte aussi qu’il est un « Dragon des Vents ». S’agit-il d’un véritable dragon ? D’un titre que s’est donné un shaman ou un chef particulièrement influent ? Ou d’autre chose encore ? Nous n’avons pas de réponse à ces questions, mais il est certain que nous nous sommes fait des ennemis dans les plaines, qu’il faudra être prudent à l’avenir et en apprendre plus sur ce Wilfùr.
Note dans un coin de page : Ils chassaient des lapins eux aussi démesurés. Si les insectes et herbivores sont si grands, je n’ai pas envie de croiser leurs prédateurs.

Nous avons également découvert une étrange porte de pierre massive au milieu de quelques restes de pierres taillées. Les inscriptions gravées sur la porte sont dans un ancien dialecte nain que j’ai été incapable de traduire. Quelques analyses magiques plus poussées ont révélé que l’ouverture de cette porte est contrôlée magiquement. Faut-il effectuer un rituel précis ? utiliser une clé spéciale ? ou prononcer un mot de passe ? Je l’ignore encore, mais j’ai pris soin de faire un croquis assez détaillé des inscriptions pour pouvoir l’étudier plus tard.

Notre dernière découverte fut un autel, sans doute dédié a une divinité locale de la nature. Quelques offrandes y étaient encore présentes. Ne voulant pas offenser une divinité locale ou ses adeptes nous avons offert une offrande simple de nourriture en nous inspirant de celles déjà trouvées. J’ignore si le phénomène qui suivit provint de l’autel lui-même ou directement de la divinité, mais nous nous sentir pousser des ailes (pas au sens propre). Fort de cet entrain nous avons abattus une énorme portion de terrain vers notre destination jusqu’au coucher du soleil.

***


[Extrait du journal d’expédition d’Albéric Rûnaheim – entrée du 14/01/718]

Après une nuit sans événement notable, nous avons repris notre route. Nous avons dû faire un léger détour pour éviter ce qui semblait un assez grand camp gnoll. Nous avons eu la chance de trouver des traces de leur passage avant de tomber nez à nez avec eux. Je ne sais pas si ce campement est permanent ou temporaire mais il faudra être sur nos gardes si nous repassons dans le coin.

Nous sommes enfin arrivés au Mausolée que nous recherchions. Il s’agit d’un tumulus entourés de plusieurs petites ruines. Des fondations usées par le temps de ce qui dû un jour être une cité florissante. L’endroit n’est pas très grand, comme décrit dans les documents où j’en avais découvert l’existence, mais peuplé d’araignées de la taille d’un gros chien. Heureusement nos expériences avec d’autres arthropodes géants la veille nous on permit de nettoyer rapidement l’endroit.

Le premier niveau comporte une grande salle couverte de bas reliefs donnant sur 4 chambres funéraires, eux aussi riches en gravures. La première chambre nous beaucoup appris sur l’endroit où nous nous trouvions. La première tombe est celle du roi nain Rurik Torunn fondateur du royaume qui se dressait autrefois ici Les bas reliefs le représentent désignant la plaine où nous nous trouvons. N’ayant trouvé aucune mention de nom pour ce royaume, j’ai décidé jusqu’à nouvel ordre de le nommer à la façon naine : Rurik-Dûm.
Mes notes suivantes présenterons mes déductions sur le rôle joué au sein de Rurik-Dûm par les nains enterrés ici, a partir du gisant de leur sarcophages et des bas reliefs de leurs chambres funéraires.
Une des trois autres chambres contient la dernière demeure de Vonara Strongheart, naine bâtisseuse en chef des défenses de la ville et d’un imposant temple de Moradin. Si un temple aussi imposant existait dans la plaine, nous devrions encore en trouver des vestiges aujourd’hui. Ensuite vint la tombe de Fozzeg Oakarm, général nain ayant défendu la ville d’assauts gnolls et ayant mené une importante bataille sur une immense armée de ces mêmes créatures au sein même de leur grand campement. Enfin, Gurdis Trollbreeder, directrice des travaux miniers qui ont mis à jour un important filon de lapis lazuli sous la ville (comme nous le découvrirons plus tard).

Un savant mécanisme, consistant a tourner simultanément les 4 support de torches de la pièce principale  nous a révélé un escalier descendant au niveau suivant.

***

Nous fûmes accueillit par la puanteur de la mort à ce niveau. Un individu avait désacralisé toutes les huit tombes de ce niveau en sacrifiant quelques malheureux humains et gnolls sur les différents sarcophages. Avant de repartir pour Attëavalto nous avons pris soin de retirer ces cadavres et rendre un peu de décences à ces sépultures. Voici les noms et rôles des nains et naines reposant à ce niveau :
Ilde Torunn, épouse de Rurik, représentée acquéreuse et partageuse de savoir auprès des siens.
Einkill Torunn, fils de Rurik et Ilde, héritier de la couronne de Rurik, représenté préparant une action militaire sur une cité située à la jonction de deux rivières
Olunt Torunn, fils de Rurik et Ilde, représenté apprivoisant des dogmole, une espèce locale peu dangereuse de taupe géante.
Gunnloda Deepdelver, championne d’Einkil Torunn, représentée menant une bataille contre des hommes-lézard dans une de leurs villes située à la jonction de deux rivières
Note sur le coté : ces rivières ressemblent fortement à celles que l’ont peut apercevoir au fond des Marches.
Travok Silveraxe, maître forgeron, représenté créant et distribuant armes et armures.
Werrydd Ruby-eye, prêtre de Moradin, représenté ordonnant l’exécution de praticien de magie profane rassemblés autour d’un cercle magique.
Dalgal Aranore, prêtresse de Moradin, représentée ordonnant l’exécution par bucher d’une femme naine.
Gurdis Balderk, joaillère, représenté à son atelier et commerçant avec des hommes-lézards.
Ces bas reliefs nous éclairent sur l’histoire mouvementés de Rurik-Dûm. Il est hélas impossible de connaitre l’ordre chronologique des événements qui y sont représentés, mais l’on peut tout de même y apprendre beaucoup. Le royaume a connu un essor économique impressionnant et son artisanat lui a permis de commercer avec ses voisins. Cependant un conflit a éclaté avec ses mêmes voisins conduisant à une attaque des nains sur la cité des hommes-lézard. Le royaume a également dû faire face à une chasse aux sorcières à un moment donné de son histoire. Mais rien n’indique pourquoi il n’est plus debout aujourd’hui.
En suivant les traces laissées par celui qui a profané les tombes, nous avons trouvé une nouvelle porte secrète. Celle-ci s’ouvre en étant alimentée par magie, quelques petits sorts mineurs suffisent à la faire ouvrir. Derrière cette porte un nouvel escalier mène à un niveau inférieur.

***

Au niveau inférieur, nous sommes tombés nez à nez avec un individu particulièrement dérangé. Un servant de Vecna, dieu des secrets et de la nécromancie, et ses deux compagnons. Il s’est déclaré responsable des profanations du niveau supérieur et cherchait le conflit, nous avons dû le mettre hors d’état de nuire. Fait curieux : il semblait insensible aux armes et capable de se transformer en taupe ! Cela me rappelle ces histoires de loup-garou, beaucoup de choses concordent, si ce n’est l’animal impliqué. Nous avons dû le tuer ainsi que l’un de ses acolytes. En interrogant le second nous avons découvert que ces enfants avait été recueilli et enrôler de force dans les délires impies du viel homme-taupe. Je regrette que nous ayons dû tuer le premier de ces jeunes gens, trompé et manipulé par leur « maitre », mais l’urgence et le danger de la situation demandait des décisions rapides. La jeune femme, prénommée Marvina, que nous avions gardé en vie nous révéla que leur mentor était devenu de plus en plus instable et fervent au contact du sceptre qu’il maniait. Nous l’avons vu l’utiliser pour agrandir et contrôler un rat, a priori en puisant dans ses propres réserves vitales. Cet objet semble de toute évidence maudit, je l’examinerai plus tard avec la plus grande précaution.

Ce niveau était normalement constitué d’une unique salle comprenant quatre tombe. Mais l’homme-taupe a utilisé ses capacités pour creuser salles et tunnels dans le sous-sol de la plaine et atteindre le mausolée par en dessous. Les bas-reliefs sont incomplets mais permettent tout de même d’en apprendre sur les nains et naines reposant ici :
Vistra Eversharp, druidesse du royaume, est représenté facilitant l’apprivoisement des dogmole et conseillant Dalgal Aranore. Elle mourut en combattant des suivants du culte de Vecna.
Baern Rakankrak, devin royal, représenté ayant une vision d’une tentative d’assassinat de Werrydd Ruby-eye puis le déjouant. Il mourut d’un carreau d’arbalète dans le dos, assis dans son étude.
Thordis Ungart, mage du royaume, représenté luttant contre les cultistes de Vecna et concevant un sceptre d’agrandissement dans son laboratoire. Il mourut sur un bûcher, probablement pendant la chasse aux sorcières qui secouât le royaume.
Note sur le côté : serait-ce le même sceptre que celui que nous avons trouvé ? L’a-t-il conçu et accusé à tort de mauvaises intentions par l’inquisition naines ? Ou a-t-il été corrompu par ce sceptre ?
Gillyd Durthane, enquêtrice du royaume, représentée lançant des sorts de localisation de personnes et participant à des rituels de création d’objets magiques. Elle mourut sacrifié par des cultistes de Vecna sur un de leurs autels.
Ces quatre personnes sont également représentées travaillant et discutant ensemble. Leur actions d’enquête et de conseil, et le fait que leurs tombes ne soient mentionnées nulle part, me fait penser qu’il doit s’agir d’une sorte de conseil secret, qui protégeait le royaume dans l’ombre.

***

En suivant les tunnels pratiqués par l’homme-taupe et la population local de taupes géantes, nous avons découverts l’entrée de ce qui semble être une mine. Des rails de vagonnets mènent à une plateforme d’ascenceur. Le mécanisme semble vieux mais pourrait peut-être être réparé afin d’explorer ce qui s’y trouve. Nous ne sommes cependant pas préparés à une telle expédition et avons décidé de repartir pour le village après avoir nettoyer, comme nous pouvions, les profanations du mausolée. Nous avons également décidé d’emmener Marvina avec nous au village, afin de lui offrir une seconde chance dans la vie. Nous avons prévu de repasser par l’autel qui nous avait aider à avancer si vite afin de rentrer rapidement. Nous devrions être de retour au village dans la journée du 16/01/718.

Oxydeur

Messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Message par Ptizizi le Mar Jan 16, 2018 7:27 pm

[Extrait du journal d’expédition de Badul Derzhala – entrée du 16/01/718]

[...]

Nos recherches à l'entrée du mausolée ont été perturbées par des attaques d'araignées géantes, de quelques 3m de diamètre. La grande salle contenait de nombreuses toiles d'araignées solides et même quelques cocons. Néanmoins, ces engeances, par vague de deux ou trois, venaient de l'extérieur lorsque nous souffrîmes leurs attaques. Elles venaient de l'extérieur du mausolée et il est possible qu'elles aient élu domicile dans la région. Bien qu'aucune blessure dangereuse n'aient été subites, il convient de prendre cette menace au sérieux. Qui sait si ces créatures ignobles et grouillantes ne sont pas dirigées par une entité plus dangereuse encore... Leur reine peut-être ?

[...]

Ptizizi

Messages : 7
Date d'inscription : 19/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Récit de taverne - Découpage sauvage durant nos vagabondages

Message par Ptizizi le Mar Jan 16, 2018 7:31 pm

Badul divertit les convives par le récit des précédentes aventures de la compagnie.

[...] Et là, ce qui semble être le chef de la bande m'attaque ! Et bim ! Je lui fais sauter le chef d'un coup d'épée ! Hahaha! C'était cocasse de voir sa tête rebondir sur ces deux bras avant d'arriver sur le sol, lui qui n'avait pas l'air d'apprécier mon numéro de jonglage auparavent. Pas comme vous, hahaha ! *Là-dessus, je jongle avec quelques boules en regardant l'assistance qui applaudit mal-à-l'aise*.
Après ça, tel le loup, Flyx a décimé trois des petits cochons restants d'un éternuement, n'en laissant qu'un seul vivant. Je lui avais dit de mieux soigner son rhume, hé. En revanche, la mort du dernier serviteur de Wilfùr m'a laissé dubitatif. Après son interrogatoire, sa tête a littéralement explosé alors que nous allions le libérer. C'est une forme de libération en soi, haha, mais ça coute plus cher en nettoyage. Cependant, chacun d'entre nous a nié y avoir une quelconque implication, peut-être que personne ne voulait payer la note de blanchisserie. *Songeur, pour lui-même* Wilfùr, quelque soit sa nature, doit être extrêmement puissant s'il est capable de lier tous ces serviteurs par une malédiction de la sorte.


Dernière édition par Ptizizi le Mer Jan 17, 2018 2:05 pm, édité 2 fois

Ptizizi

Messages : 7
Date d'inscription : 19/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Message par Bladrak le Mar Jan 16, 2018 9:37 pm

À la lueur faiblissante d'une bougie, Blad s'affaire à raconter ses aventures à Gid, le prêtre qui l'a recueilli enfant.

... L'esprit est donc à l'exploration, à la découverte, les âmes faisant fi des risques présentés pour leur vaisseau charnel. Je serai bientôt plus expérimenté que vous dans la pratique des rites funéraires, j'en ai peur.
Mais la compagnie est agréable. J'ai cependant un doute sur ce Badul Derzhala, qui me semble teinté d'une force obscure. Pourriez-vous vous renseigner à son sujet pour moi ? J'ai besoin de savoir si je peux avoir une confiance totale dans les hommes et femmes avec qui je pars explorer les lieux, et s'ils n'hésiteront pas à combattre les forces impies le moment venu.
...

Bladrak

Messages : 6
Date d'inscription : 15/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Message par Ptizizi le Mer Jan 17, 2018 4:27 pm

Afin de choisir comment orienter ses recherches, Gid décide de commencer par discuter avec Baldul. Après tout, celui-ci vient d'arriver il ne lui paraît pas inconvenant d'aller se présenter...

Lisez la conversation ici

Ptizizi

Messages : 7
Date d'inscription : 19/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Message par derval le Mar Jan 23, 2018 7:19 pm

Un soir, Flyx et ses compagnons se retrouvent à la taverne pour discuter de leurs aventures passées.

[...] "En ce qui concerne les guèpes géantes que nous avions croisées, j'avais prélevé un peu de venin sur l'un des spécimens en bon état. J'ai fait quelques tests avec ce venin et il s'agit je crois d'un venin paralysant. Il n'endommage pas les tissus, ni le système nerveux. Il provoque simplement une paralysie des muscles assez spectaculaire." [...]

[...] "J'ai aussi fait quelques recherches concernant les très vieilles inscriptions naines sur la porte inclinée. Ce sont d'anciennes runes difficile à traduire en l'état mais il me semble que certains symboles représentent un avertissement. Un panneau "DANGER" en quelques sorte. D'autres symboles me font penser au numéro 12, sans que je puisse relier ce numéro à un autre élément du puzzle... Il me semble aussi avoir trouvé des phonèmes runiques qui forment un nom propre : Fagrim Torevir. Ca sonne comme un nom nain. Albéric, tu pourras peut-être nous en dire plus ?"

Entre deux chopines, Flyx ajoute à la dague quelques arbres à l'emplacement de l'autel trouvé dans la plaine au coeur d'un petit bosquet. "Cela aidera les prochains à le repérer de loin", se dit-elle.

[...] "Albéric, je crois que tu n'as pas mentionné qu'on pouvait trouver sous le mausolée des spécimens de ces espèces de taupes à tentacules, les dogmole c'est ça ?"

derval

Messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport de la Seance 1 - Le Mausolée Inexploré

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum