Badul Derzahla - Hexblade (warlock) Comédien burlesque raté ? [Lvl 3]

Aller en bas

Badul Derzahla - Hexblade (warlock) Comédien burlesque raté ? [Lvl 3]

Message par Ptizizi le Jeu Jan 11, 2018 11:22 pm

Badul est un jeune demi-elfe de 1m75 pour 67 kg au teint légèrement hâlé, probablement dû ses origines insulaires. A 25 ans, le voilà tout juste adulte. Son visage long et fin est encadré par une chevelure bouclé d'un noir de geais qui couvre ses oreilles et sa nuque, sans en déborder. De petites binocles rondes aux verres bleutés sont posés sur un long nez aquilin et cachent des yeux d'argent que personne ne voit jamais. Bien que d'origine modeste, sa tenue est élégante : son manteau de cuir sombre à large col montant est ouvert et laisse apparaître un costume gris-bleu à col ouvert. Une petite besace en peau et une dague sont suspendues à la ceinture de cuir noir qui lui noue la taille. Des bottes montantes d'un cuir marron usé enserre le bas d'un pantalon de toile légèrement bouffant, assorti à son costume.



Portrait sans lunettes

Bien qu'il sourit à la cantonade et déclame continuellement des blagues d'un goût parfois douteux, une aura sombre et mystérieuse semble l'entourer, comme s'il n'était pas réellement ce qu'il prétendait être. Ce sentiment est accentué par le remuement frénétique de ses lèvres lorsqu'il a l'impression qu'on ne l'observe pas. Il est également peu enclin à raconter certains aspects de son histoire personnelle. Toutefois, cet abord semble plus être la conséquence d'une honte suite à une lourde faute que d'une inimité, et dans l'ensemble, il apparaît plutôt bienveillant.


Dernière édition par Ptizizi le Mar Mai 08, 2018 11:47 am, édité 2 fois

Ptizizi

Messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Badul Derzahla - Hexblade (warlock) Comédien burlesque raté ? [Lvl 3]

Message par Ptizizi le Mer Jan 17, 2018 4:15 pm

Gid, le prêtre qui a recueilli Blad enfant, s'approche de Badul dans la taverne, profitant qu'il soit pour une fois seul à une table.

- "Bonjour. Je m'appelle Gid, prêtre de la Reine corbeau. Puis-je m'entretenir avec vous ?"
Bladur lève la tête vers le prêtre. Il opine et indique le tabouret en face de lui*.
- "J'aimerai savoir ce que vous êtes venu cherché en ces terres. Entendez-moi bien, je me réjouis que vous ayez rejoint notre colonie. Cependant, je m'interroge sur les raisons de la présence d'un comédien là où il y a si peu de spectateurs."
Gid regarde Badul sans ciller, tentant d'apercevoir ses yeux à travers les binocles bleutés. Badul patiente quelques secondes, jaugeant son interlocuteur. Il prend une gorgée de bière. Puis une seconde. Il repose sa pinte.
- "Vous êtes perspicace prêtre. Je suis à la recherche d'un homme.". Sa voix froide jure avec son timbre habituel. Il marque une pose de quelques secondes. Son intonation est menaçante lorsqu'il reprend. "D'ailleurs, il possible que ce soit l'une des brebis de votre maison. Ou plutôt l'un de ses loups...".
- "Qu...Qu...Que dîtes-vous ? Mais de quoi parlez-vous ? Je ne comprend pas !".
- "Oui, prêtre. Je suis à la recherche d'un homme, un homme terrible d'une quarantaine d'année maintenant. Son visage est couturé de cicatrices, avec des cheveux bruns. Il porte un grand chapeau surmonté d'une plume noire qui semble absorber la lumière ambiante."
- "Mais pourquoi connaîtrais-je un tel homme ?".
- "Parce que, prêtre... Il porte également un tatouage noir-violacé dans le dos. Il m'a fallu du temps pour l'identifier... Je n'ai pu, voyez vous, qu'en observer la partie inférieure dans son cou. Il s'agissait de la tête d'un corbeau. C'est en croisant votre protégé, Blad, et son médaillon autour du cou, que j'ai reconnu ce signe et que j'ai pu faire le rapprochement avec votre reine corbeau. Comprenez-vous mieux maintenant.". Bladur reprend sa bière et la finit cul sec.
- "L...L...La marque de la flétrissure ? Sss...Sss...C'est homme a dû commettre des actes infâmes, des m..meurtres sans nom et...et innombrables si elle a atteint une telle couleur.".
- "Que voulez-vous dire ?".
- "La marque de la flétrissure apparaît sur un homme qui a liée son âme avec une des lames divines de la Reine Corbeau. Dans certains cas, une supplication, pour accomplir une vengeance suite à une ignominie subie par exemple, peut suffire à établir ce lien. Alors, l'homme se voit accorder certains pouvoirs. En contre partie, il doit s'acquitter de divers obligations. Il faut noter que l'élu n'est qu'un instrument et qu'il n'a pas forcément conscience de l'origine divin d'un tel lien, ni des actes qu'il doit accomplir. C'est simplement son destin. La première tâche consiste à prouver sa valeur et consiste à achever le destin d'une personne choisie par la Reine Corbeau. Il permet à l'élu de prouver la valeur de sa volonté et scelle le pacte. Celui-ci se renforcera au fur et à mesure que l'élu accomplira des labeurs pour la Reine Corbeau. C'est lors de sa preuve de volonté que la marque de la flétrissure apparaît sur le dos de l'élu".
- "Humm, je vois... Mais pourquoi cette affection quant à la couleur de sa marque".
- "La marque est normalement de couleur rouge sang. Cette couleur symbolise la vie, car l'élu est l'instrument de la perpétuation du cycle naturel. Il tue de manière juste pour s'assurer que chaque créature finisse sa vie au moment précis qui était prévu. Mais certains finissent par outrepasser leur rôle et se croient les égaux de leur maîtresse. C'est ce que désigne ce changement de couleur. Votre homme est un déviant."
- "N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort".
Le prêtre abasourdi :
- "M...M...Mais comment sav..".
Baldul lui coupe la parole et fait mine de se lever:
- "Merci pour cette information, prêtre.".
- "Mais... Attendez ! Pourquoi vouloir retrouver cet homme, mon fils ?".
Sur ces mots, le bras de Baldul passe au dessus de la table, manquant de renverser sa choppe vide, et saisit le prêtre à la gorge. Son visage a perdu toute sa douceur et sa bouche est tordue par un rictus de haine, il lui chuchote d'une voix sombre et menaçante entre ses dents serrées :
- "Ne m'appelez plus jamais comme ça...".
- "E...Exc...Excusez-moi".

Baldul relâche le prêtre, se lève de la table et lui tourne le dos pour se diriger vers la sortie. Il remonte le haut col de son manteau et réarrange ses cheveux, chamboulés par cet accès d'emportement. Cependant, trop tard pour que Gid n'eut le temps d'apercevoir le haut de la tête d'un corbeau de couleur rouge sang à la base de son cou.

Ptizizi

Messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum