Rapport de la séance 11 : La tragique légende d'Aubeterre

Aller en bas

Rapport de la séance 11 : La tragique légende d'Aubeterre

Message par Teny le Mer Mai 16, 2018 2:35 pm

« J’espère que le chemin du retour sera aussi tranquille que celui de l’aller. »
La voix de Blad se perdait rapidement sous les frondaisons. Le crépitement du feu, les hululements d’un chouette et le fond de l’air un peu frais lui semblaient d’une vie incroyable, comparés aux étouffantes profondeurs de l’abbaye.

« Je me demande si nous retomberons sur ce pégase. Une créature magnifique », lança-t-il.
Il se posta à l’affut, regardant dans la direction approximative de leur chemin du retour, comme si la créature allait surgir d’entre deux arbres. A côté, assise sur un tronc, Eva continuait de masser les arcades du crâne qu’elle avait entre les mains, avec l’air déçu, le même que celui qu’arborent les enfants lorsque qu’ils reçoivent le cadeau de leur grand-mère qui a oublié leur âge exact car elle ne les voit pas souvent.

Blad soupira :

« Je suis satisfait d’avoir purifié cette abbaye du mal qui la rongeait, mais quel dommage de la voir désormais investie par une armée. Enfin, à cinq contre cent, il n’y a pas grand-chose que nous aurions pu faire. Et puis ces murs sont censés leur servir de place forte contre un ost de morts-vivants. C’est un moyen… acceptable de canaliser leur violence.
-Mmh. » acquiesça Eva.

Elle contempla l’abbaye au loin, illuminée par les lueurs du camp hobgobelin à ses pieds, et se remémora cette grande bâtisse, solennelle, qui lui avait semblée imprégnée d’une grande tristesse.
Selon les écrits d’un moine à l’intérieur, une secte dédiée à Laa’sha, un servant d’Orcus, avait construit l’abbaye il y a de cela deux cents ans, après avoir fui l’est et la création du culte de la reine corneille. Ils avaient alors corrompu le seigneur d’Aubeterre, le Duc Edmund, qui n’avait pas d’héritier et qui risquait la fin de sa lignée, en lui faisant miroiter la vie éternelle. A l’aide de magie du sang, et en utilisant le sacrifice de sa femme Adeline, ils l’avaient transformée en un monstre immortel. Les moines qui ne faisaient pas partie de la secte avaient fort heureusement réussi à se débarasser des cultistes et à enfermer ce qu’était devenu le duc dans son sarcophage. Cela avait provoqué la chute d’Aubeterre, qui s’étend au nord de l’abbaye.
Un rituel avait été alors développé par ce scribe, devenu père abbé, ainsi que par ses successeurs pour détruire définitivement le Duc. Il nécessitait l’ouverture des sarcophages du Duc et de sa femme. Mais lors de la première tentative, quelque chose avait du mal tourner : le sarcophage du Duc qu’ils avaient vu dans l’abbaye était vide. Aujourd’hui libre, Edmund règne désormais sur les ruines de son duché, peuplées de morts.
Afin de purifier l’abbaye, Ils avaient exterminé une troupe de goules, puis rencontré et affronté Adeline, dont l’âme torturée était devenue une banshee, ainsi que plusieurs spectres. Redevenue consciente, elle leur avait alors indiqué qu’une créature de l’ombre se terrait dans le temple souterrain, et qu’il fallait arrêter Edmund, avant d’être entraînée dans les profondeurs par une main faite de ténèbres.
Dans les sous-sols, les attendait une terrible âme en peine, et ses ombres. Fort heureusement, suite aux négociations avec les hobgobelins qui siégeaient l’abbaye, ces derniers avaient envoyé une petite troupe en support, et le combat s’était plutôt bien déroulé. L’eau bénite de Blad avait été plus qu’efficace, et Reynart ainsi que la femme aux miroirs avaient réussi à battre l’ombre sur le terrain psychique, limitant son efficacité.  Une fois le rituel des moines effectué correctement, l’âme d’Adeline fut enfin libérée, et la puissance d’Edmund diminuée par la même occasion.

Eva était déprimée. Elle n’avait jamais considéré les morts-vivants comme quelque chose de fondamentalement mauvais, mais force était de constater que dans le monde extérieur, le consensus était plutôt inverse. La réalisation que sa seule compétence puisse être quelque chose de contre nature, de maléfique, lui serrait le cœur. Elle en voulait à Edmund, non pas pour avoir recherché l’immortalité, mais pour avoir sacrifié sa femme de la sorte. C’était l’égoïsme la source du problème, pas la nécromancie. Elle en était convaincue. Et pensa naïvement qu’elle, ne ferait pas ce genre d’erreur.


« Ça va ? s’enquit Blad.
- O-oui, mentit-elle en se ressaisissant et en levant les yeux de son focalisateur. Elle prit un instant pour regarder le paladin avant de continuer :
- Merci de m’avoir sauvée. Lors du combat contre la banshee.
- Mais…c’est bien normal, s’étonna Blad. J’ai fait le vœu de détruire les morts-vivants.
- Je n’ai jamais…appris à combattre les morts-vivants. Avant, ce n’était pas des adversaires, pour moi. Alors…alors c’est mieux quand tu es là », fit-elle en baissant les yeux.

Elle regarda le groupe endormi. Elle trouvait Flyx amusante et Reynart était plus courageux que son air et ses collants le laissaient penser. Marvin était discret, elle respectait ça. Quant à la sorcière…Elle lui faisait froid dans le dos. Dans l’abbaye, elle avait vu la femme devant une glace, et ce qu’elle avait aperçu lui avait glacé le sang. Kagami n’avait pas de reflet. A la place, une forme noire, oppressante semblait occuper tout l’espace à l’intérieur du miroir. Un trou sombre, venu d’autre part. Et qui la regardait.
Elle sursauta lorsque Blad vint s’asseoir sur le même tronc qu’elle.

« Ce ne sont des adversaires pour personne. Ils ne devraient pas exister. Et je ne devrais pas avoir à les combattre. »
Il fixa le feu qui dansait au milieu du camp, et Eva observa les reflets rougeoyants dans ses yeux. Il avait l’air triste, lui aussi. Elle rangea Adam dans sa sacoche.

Teny

Messages : 27
Date d'inscription : 29/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum